voila plus d'une semaine que je voyage avec un pote au laos. Internet n'etant pas systematiquement present, et souvent tres cher, je ne vous ai pas encore presente ce pays incroyable. (ca risque d'etre un peu long ;-) ) commensons par le "mauvais cote" du pays. voila les perles du routard :

  • Il faut etre honnete : s'il vous arrive un accident grave necessitant une urgence en dehors de vientiane (la capitale), il ne vous reste plus qu'a vous en remettre a dieu si vous etes croyant...

Il faut bien avoue que c'est globalement vrai et que globalement les hopitaux sont inexistants et que la croix rouge fait aussi massage et sauna parce que c'est leur principal traitement. N'oublions pas que le laos presente le pire palu au monde (bien que notre guide nous ait dit qu'il n'y avait pas de palu ici...), et toutes les pires maladies repertoriees ou non. le pays est globalement un poulailler geant mais on y croise aussi des cochons partout (ideal pour l'encephalite japonnaise). on y trouve aussi regulierement, et meme dans la capitale des eaux stagnantes dont la concentration en parasites, bacteries et virus en tout genre rend tout contact avec la peau perilleux. Ceci n'empeche pas les locaux de s'y laver les mains. leur systeme imunitaire doit etre sur developpe et il ne sont plus vraiment humain! en vivant comme eux, on doit pouvoir tenir 4 heures!

  • la baignade dans le mekong est deconseillee.

le mekong reste une riviere opaque (couleur boue entre le maron et l'orange) ou vivent des millions de serpents aquatiques hyper venimeux, et autres trucs dans le meme gout. merci le routard!

sinon le pays, l'un des plus pauvres au monde, detenant le record en asie, presente qu'un developpement approximatif et incomplet. Ainsi les routes s'apparentent plus, surtout dans le nord, a des pistes de terre defoncees au multiples obstacles, ou des buscamion4*4 s'elancent a vive allure. lors d'un de nos voyages dans le nord, le chauffeur a fait 4 arrets pour jeter de l'eau sur les freins pour les faire refroidir et a attaque le dessous du vehicule (surement la direction) a la cle a molette par 3 fois.

le pays presente une concentration d'habitants impressionnante! 26 habs/km2! soit 6 millions d'habitant sur 288 000 km2. la capitale rassemble 120 000 hab! (contre 10 millions pour bangkok) le pays est donc plus que sauvage, recouvert a 60% par de la jungle. Ceci est parfait pour y faire des trecks. Mais ca pose un serieux probleme d'acheminement pour l'electricite. donc le pays n'est electrifie qu'a 50% et 50% des zonnes electrifiees ne dispose du courrant qu'entre 18h et 22h.

Il faut aussi savoir que le pays est communiste, et que le premier soir on a vu debarquer une dizaine de laossiens arme de fusils a pompe ou autre kalach.0 la police n'etant pas assez presente, certaines villes ou villages possedent leur propre milice armee, afin de faire respecter le couvre feu! A 23h tout le monde doit etre rentre. il semblerait que ca ne soit pas tout a fait au point niveau secu, puisque dans le nord nous avons croise plusieurs affiches, portant des photos de touristes et ayant pour titre "MISSING" mais bon toute enchaine avec un "was walking alone on the night"... Pour le nord du pays, on ne s'attardera pas trop sur les dealer d'opium qui font la guerre a la chine et a la birmanie ainsi qu'a la thailande, quand elle se trouve au milieux.

forcement vu ainsi le pays n'est pas tres accueillant, mais c'est un pay genial! les gens y sont formidables, ceux sont de loin les plus faineants et les plus lents d'asie du sud est, et probablement du monde. la premiere fois que l'on a voulu aller sur internet la gerante du cyber, apres la negociation des prix, et qu'elle ait allume les pc pour nous nous informe qu'elle est ferme pck elle n'ouvre que le soir mais qu'elle avait oubliee! sinon en commandant les classiques "fried noodles" on se retrouve avec un "fried rice", sans parler du sandwich a la place de la salade de fruit, bien qu'on lui montre sur la carte, la traduction en laos... Il faut compter en moyenne 50 min pour un pancake, ce qui n'est pas negligeable...

Le sourire est evidemment de mise partout, ce qui contribue a la douceur du pays, a sa nonchalance. le pays presente egalement des paysages sublimes, ou les rizieres s'accordent avec la jungle, et dans lesquels on peu parfois trouver des villages, perdus au beau milieu de nulle part.

pour notre periple, nous avons quitte de suite les touristes (descendant le mekong pour rejoindre luang prabang et la capitale) pour monter dans le grand nord, ou nous avons decouvert le pays dans son cote sauvage, authentique. C'est la que nous avons fait un treck de deux jours. le groupe etait super et le guide un peu tarre! le soir une arraigne enorme dormait tranquillement sur le mur. le guide nous dit "no problem no problem the people here live with" (ou un truc dans ce gout la en anglais laossianise) mais quand on lui a demande de la retirer il nous a repondu "you're crazy it can bite! it's dangerous"... hormis ca pas de probleme notable. quelques morsures de sansues, mais on a pas croise de serpents ni de scorpions (pas cool du tout) qui pululent dans le coin. la visite des villages donne lieu de de bons portraits. dans ces villages, les gamins y vivent nus, couverts de poussiere. les bebes sont sous la protection des enfant de 6 ans.

apres on est trankilement redescendu jusqu'a lung praban, ou nous avons rejoint la civilisation et le circuit touristique.

Il est aussi a noter que les villes sont globalement une rue autour de quoi tout gravite. pas de nom et quand c'est un poil plus complique comme disposition le routard nous donne par exemple

  • prendre le bus direction luang prabang, descendre au km 38 et il ne reste que 500m par la foret.
  • au bord de la Nam Song (une riviere) par le chemin qui mene au petit pont de bois traversant la rivirere...

c'est facile non!