je quitte donc sukhotai pour retourner a bangkok ou je passe une courte soiree. Arrive tardive, et depart assez tot le lendemain. nous prenons le bus jusqu'a chumphon, pour pouvoir enbarquer sur le bateau de minuit. un arret repas et prevu dans le bus (7h de trajet quand meme!). Il se compose de riz a volonte avec differents plats tres bons tout aussi a volonte, le tout pour la modique somme de ... rien! c'est prevu dans le billet. le bus nous depose n'importe ou dans la ville et les embarquaderes ne sont meme pas dans la ville meme. une nuee de chauffeur de mototaxi debarque, mais avec les deux sacs c'est impossible! (enfin pas selon leur avis). nous marchons 5/10 minutes quand on voit rappliquer un des chauffeurs suivis par un "vrai" tuk tuk. les prix sont ceux de la navette (anonce par le lonely planet). le bateau est grandiose, un chalutier, avec de la bouteille, servant a acheminer les provisions sur "l'ile de la tortue" et accessoirement des touristes aventureux! C'est deux fois moins cher que l'express, 2 fois plus long mais 100 fois plus marrant! nous dormons a meme le sol, avec un pseudo toit au dessus de nos tetes. A premiere vue, ca ne semble pas etre tres efficace en cas de pluie. doute qui sera confirme vers 3h30 du matin. nous sommes accompagnes de 2 marseillais, une anglaise et une thai completement bourree, marrante, mais vite insupportable! (elle fut ramene au calme par le capitaine, avant de s'endormir sur la rembarde. Ils lui ont demande de bouger, on pense qu'ils avaient peur qu'elle bascule!)

On arrive donc vers 5h, avec la pluie. Des conditions parfaites pour explorer les environs a la recherche d'une guesthouse sympa! Kho tao est l'ile de la plongee par excellence. On doit etre les seul a ne pas plonger ici! et tout tourne autour de ce commerce. L'ile de la tortue, d'apres la traduction de son nom thai est petite (21km2)avec toujours montagne recouverte de jungle et mer turquoise tachetee d'une multitude de teintes de bleus. Melange toujours aussi efficace! apres s'etre installe, et avoir pris le repas (du midi on a dormi un peu), le ciel et plus clement et ils partent a la baignade. N'ayant toujours pas de maillot de bain je par a la recherche d'un pas trop chere. c'est loiiiiiin et apres 10min j'hesite a faire du stop. c'est une route unique, droite, il y a plein de touristes avec des scooters loues. juste apres que cette idee m'ait traverse la tete un scooter s'arrete et un "Hy man! Can I give you a lift?" avec un accent australien pas tres prononce. SURPRISE c'est eddy, le gars qui voyage avec son amie parisienne que j'ai rencontre une poignee de jours avant a sukhotai! Il m'emene, on fait le tour de l'ile, trouve un coin splendide, sur des rochers, face a la mers avec en face deux iles reliees par un banc de sable. Rendez-vous le soir dans un bar parrait-il sympa. J'ai malheureusement jamais trouve le bar et je l'ai recroise une fois mais il etait presse. Mais bon bonne aprem!

Entre nous ca se passe nikel, pas de problemes notables, except les horaires de leve/couche qui divergent...on fait un compromis. le deuxieme jour on se leve sous un superbe soleil. Mais le temps de prendre le petit dej' et de preparer les sacs, le ciel vire au noir (en moins d'un quart d'heure) et la pluie accompagnee d'un puissant vent se leve. la balade se transforme en jeu de cartes. vers 17h la pluie se calme et on peut bouger. C'est l'anniversaire de gabriel, on se fait donc une creperie bretonne (une vrai en plus! par un vrai de labas.)

le jours suivant le temps est au beau fixe et semble y rester. nous nous mettons en route pour un "view point" avec pour objectif de redescendre de l'autre cote de l'ile (le centre est une "montagne" cumulant a 310m.) cette petite balade se transforme en treck! des deniveles comme j'en avais jamais vus, un soleil de plomb, est une reserve d'eau critiquement insuffisante... on ne sais pas trop ou on est car leurs cartes ne sont pas presises, mais on fini par debouler sur un chantier (bassin de recuperation des eaux de pluie). Les thais nous offrent genereusement a boire de grande quantites d'eau fraiche et salvatrice. la vue est magnifique! la crique de l'autre cote est superbe et la baignade geniale. de complexe de bungalow isoles se dressent, rappelant l'ambiance de ko phi phi. je demande a des occupants si je peux utiliser leur douche. Pas de probleme, evidemment, surtout que se sont des francais. IL n'y a que ca sur cette ile! (je les reverrais juste avant le depart.) pendant notre petite baignade, la nuit a bien avance et le ciel a pris un tournure inquietante. on se remet en route, rattrape par la nuit et l'orage tres vite. La route du retour est plus courte, mais l'orage est audessu de nous, nous sommes en hauteur et les arbres ne sont pas tres haut....bref c'est super dangereux, mais on arrive vite a destination.

le lendemain depart a 14h avec un ticket tout compris bateau, navette et bus. C'est l'usine a touristes mais moins chere. le bus est nul, impossible de dormir, la pose repas est une vaste blague! Tout est 2 a 3 fois plus chere! meme et surtout l'eau. un accueil digne d'un prison 5 barreaux...mais on a pas le choix. ca m'enerve mais j'ai pas tres faim et ai encore des reserves de chips. on arrive a bangkok a 3h30. c'est hyper pratique! les filles decollent rapidement pour attraper le bus de 5h30, direction le cambodge. Je repends le train pour Chiang Mai (au nord nord) a 22h. je me retrouve donc a devoir tuer une longue journee, sans avoir dormi, avec mon sac et sans pouvoir dormir, ni me reposer.

ps si vous avez tout lu chapeau!