nous quitons notre confortable bungalow pour prendre le bateau dirrection ko phi phi, l'une des plus belle ile du monde... la traverse et agreable et nous debarquons a tonsai, un village hyper-touristique bruyant ou nous nous faisons agresse a grand coups de "taxi boat! taxi boat!" ou "bungalow!" ca deviens usant a force! ou est la thailande sauvage? nous nous mettons en route apres un solide repas, a pied, nos sac sur le dos. le chemin est raide tellement raide qu'il se transforme vite en escalier, a la limite de l'escalade. nous suons corps et ame, un sentiment de liberte m'envahis et nous arrivons a un incroyable "view point" avec un petit bar en libre service ou il faut mettre les sous sur la table! original et ca a bien plus a certain touristes que nous avons croises... nous y rencontrons un couple noir, surment des iles, la discution est agreable, tout comme le petit vent frait qui nous seche. Ils nous offre un bout de noix de coco fraichement tombe, casse par leurs soins. c'est delicieux. nous nous remettons en route, par un chemin s'enfoncant dans la jungle. par 10 min nous tombons sur une intersection sans balisage. nous demandons notre chemin a une famille de thai vivant la et nous continuons. 40 min dans la jungle, avec notre escorte de moustique, est une experience inoubliable. nous arrivons finalement sur une plage, loin de tout ou nous louons un bungalow. l'ambiance y est extraordinaire! les gens sont d'une gentillesse incroyable , ca doit etre le reagge spirit qui les anniment. l'eau est turkoise, parseme de bleu sur fond vert, lympide et rempli d'une faune surprenante. surprise, tout les locataire, excepte 2 allemand sont francophones. ainsi nous rencontrons des belges parti de chez eux depuis 1 ans et 4 mois! 2 jours au coeur des cartes postales, dans une ambiance de reve. la thailande enfin! ici internet, la douche chaude et la chasse d'eau sont encore de la sience fiction.

le bungalow , la douche , le restaurant/lieu de vie

j'ai quand mem reussi a me prendre 20 epine d'oursin dans la jambe gauche et 50 boutont de moustique... le depart fut dur et le retour aux "taxi boat! taxi boat!" eprouvant. nous revoila a tonsai pour deux nuits.